Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 07:30

 

1er mai, fête du travail

Une épitaphe

« Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui »

Telle est l'inscription sur la stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, qui sont les dernières paroles de l’un des condamnés, August Spies, condamné à mort et pendu le vendredi 11 novembre 1887, avec trois autres syndicalistes anarchistes. Ils avaient participé à la grève générale du 1er mai 1886 qui dura plusieurs jours et avait mobilisé 340 000 travailleurs dans tout le pays. Une bombe avait explosé devant les forces de l’ordre et fait un mort dans les rangs de la police. Cinq syndicalistes furent condamnés à mort et trois autres à perpétuité. Et 7 ans plus tard, le gouverneur progressiste de l'Illinois signe des pardons pour gracier ceux qui restent.

Massacre-de-Haymarket.jpg

Les origines

Mais, ce n'était pas les premières manifestations des travailleurs. Bien d'autres avaient précédé ce grand rassemblement du XIXe siècle :

  • Les premières « Fête du travail » existent en France, dès 1793. Fixée le 1er pluviôse (22 janvier), elle fut instituée pendant quelques années par Fabre d'Eglantine.

  • En 1867, une manifestation est fixée le 5 juin. Elle est toujours célébrée aujourd'hui, au familistère de Guise, dans l'Aisne, construit par l'industriel et philanthrope J-B-A Godin qui s'oppose aux principes du capitalisme, estimant que c'est l'ouvrier qui travaille, que c'est lui qui produit les richesses et qu'en conséquence, c'est lui qui devrait posséder le statut social le plus élevé.

  • Le mardi 5 septembre 1882, les ouvriers new-yorkais manifestent pour la première fois. De l'hôtel de ville à la place des syndicats, 10 000 ouvriers marchent, inaugurant le tout premier défilé de la Fête du travail.

Pourquoi un combat ouvrier ?

La fête internationale telle qu'elle est célébrée de nos jours tire son origine du mouvement ouvrier pour obtenir la journée de huit heures, à la fin du XIXe siècle.

Au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains décident d'imposer aux patrons une journée de travail limitée à huit heures. Pour cela, ils se donnent deux ans et décident de cesser tout travail à la fin de l'année comptable suivant soit au lendemain du 30 avril 1886.

Pourquoi le 1er mai ?

Au soir de leur fin de contrat de l'année 1886, les ouvriers syndicalistes nord-américains de la Fédération des organisations des Échanges et des Travailleurs savent qu'en rentrant chez eux ils ne reprendront pas le travail au lendemain 1er mai, jour fixé pour la revendication majeure : « obtenir la journée de huit heures »

A Chicago, August Spies appelle à un rassemblement de protestation à la suite de la charge policière du 1er mai, durant laquelle un manifestant meurt et qui fait une dizaine de blessés. Le 4 mai, à la fin de la manifestation, le chef de la police fait charger ses 180 policiers contre les quelques manifestants qui se dispersaient dans Haymarket Square. Cette fois-ci, une bombe explose tuant un policier. Dans le chaos qui suit, sept agents sont tués.

 

Un procès inique

Le procureur Julius Grinnel déclare ainsi lors de ses instructions au jury :

« Il n'y a qu'un pas de la République à l'anarchie. C'est la loi qui subit ici son procès en même temps que l'anarchisme. Ces huit hommes ont été choisis parce qu'ils sont des meneurs. Ils ne sont pas plus coupables que les milliers de personnes qui les suivent. Messieurs du jury : condamnez ces hommes, faites d'eux un exemple, faites-les pendre et vous sauverez nos institutions et notre société. C'est vous qui déciderez si nous allons faire ce pas vers l'anarchie, ou non. »

Le 19 août, tous sont condamnés à mort, à l'exception d'Oscar Neebe qui écope de 15 ans de prison.

De nos jours

Aujourd’hui, la fête des Travailleurs (appelée fête du travail par les conservateurs) est commémorée par un jour férié chômé le 1er mai dans la plupart des pays ayant institué une telle fête, comme la France.

En France aussi , il faudra attendre le 23 avril 1919, pour que le Sénat ratifie la journée de huit heures et fasse du 1er mai suivant une journée chômée.

Ce n’est que le 29 avril 1948 qu’est officialisée la dénomination « fête du Travail » pour le 1er mai, jour férié, chômé et payé pour tous les travailleurs.

Aux États-Unis, les deux fêtes sont distinctes, la fête des Travailleurs se tient le 1er mai, et la fête du travail prend sa place le 1er lundi de septembre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Livre "Leçons de vie"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche