Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2020 2 06 /10 /octobre /2020 08:19
La rue Carnot au début des années 1900 était l'attention des habitants qui prenaient soin à la tenir propre et n'hésitaient pas à prendre leur balai.
Tout ce quartier (et cette rue qui s'appelle dorénavant rue Simon-Tissot-Dupont) a disparu dans la reconstruction du centre-ville, tant à droite (qui est devenu la place Charles de Gaulle et la place de l'église) qu'à gauche (qui est devenu la médiathèque).
Le nom des habitants de l'époque a été rajouté, ce qui permettra à quelques anciens de revoir le secteur de leur enfance, et aux personnes récemment arrivées à Faverges à le découvrir.

 

Le début de la portion sud de la rue Carnot a été appelé Rue Centrale (ainsi dénommée dans le recensement de 1861), il hébergeait de nombreux commerces.
Sur la photo de 1900 des éditions Pittier, de gauche à droite, on peut y voir l'enseigne du notaire Maurice Chatelain au-dessus de sa porte d'entrée, puis la devanture du boulanger Pierre François Revil, l'entrée de l'appartement de Mme Mol épouse Emmanuel Blanc (ancêtre des Dr Mouthon), puis l'étal du drapier Alphonse Fillion (qui deviendra la boutique toujours très achalandée de Maurice et Mme Thonon), et la petite boutique du buraliste Joseph Gruet.
Sur la droite, la façade du Berny, anciennement Brasserie Saint-Jean de Jean Lyannaz, est en réfection et agrandissement. La bâtisse abritait également le cordonnier Georges Bouvard. Actuellement, l'ensemble héberge le restaurant le Lie Vain Lou.
Au-devant de la maison en alignement du cultivateur Lucien Boymond, coulait le biel à découvert.

 

La rue Carnot-sud vers 1900 avec son bassin public utilisé par les lavandières, et la maison Masset à deux étages, sur la place Nicolas-Blanc qui deviendra la place de la Sorbonne (en l'honneur de Jean Cochet qui fut recteur de la Sorbonne à Paris).
On remarquera sur la partie gauche l'escalier qui descend directement sur la rue, de la maison Garin François épicier, et devant leur entrée, les soeurs Perrière Joséphine (née en 1866) et Ernestine (née en 1868), ouvrières en soie à l'usine Stünzi.
Sur le pas de la porte, se trouvent les soeurs Ernestine et Joséphine Perrière.
La partie droite de la carte a subi l'incendie du 24 juillet 2018 qui a détruit 17 appartements. Elle sera prochainement rasée avant une rénovation complète.

 

Pour connaître l'Histoire et le Patrimoine local, adhérez à l'Association.

Un rendez-vous incontournable se tient chaque jeudi de 15h à 17h, salle 101 de la Maison des Associations, place des Combattants d'AFN.
Prochaine réunion le jeudi 8 octobre.


Prendre rendez-vous au 04 50 44 53 27 ou bien au 04 50 44 53 76.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 18:51

Jacques Dalex, maire et membre de droit de toutes les commissions, présidait la réunion d’installation de la commission "petite enfance, scolaire et jeunesse". Il a officialisé la liste des personnes qui ont accepté de s’impliquer pour les jeunes.

Martine Beaumont, maire adjointe déléguée à l’éducation, est nommée responsable pour la petite enfance, l’enfance, la jeunesse et les affaires scolaires. À ses côtés vont évoluer : Bernard Pajani, Agnès Ballieu, Philippe Strappazzon, Sophie Fernandez, Martine Brassoud, Christine Dumont-Thiollière pour la liste majoritaire “Envie commune”.

Damien Vacherand-Denand, Julie Denambride et Véronique Bouchet pour la liste minoritaire “Une énergie nouvelle” ; Séverine Dessuise et Marie-Pierre Jaussaud pour "Rassembler et Agir pour Faverges-Seythenex" représentent leurs groupes respectifs.

Florence Montel, directrice du service scolaire, était présente à la réunion. Elle a communiqué le bilan de la rentrée des écoles sur les trois groupes scolaires. Fabien Jacquet a informé la Commission de la manière dont "les Mercredis matin sans cartable" va pouvoir reprendre, pour les 545 enfants qui ont repris le chemin de l’école (245 à René-Cassin, 214 à Viuz et 76 à Seythenex).

Les membres de la commission seront un lien entre les citoyens et le conseil municipal.

 

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 10:35

Monsieur le maire a installé une nouvelle commission municipale. Jacques Dalex, membre de droit, a officialisé douze élus dans leurs responsabilités.

Brigitte Boisson a accepté le rôle et a été élue au poste de présidente, principalement dans le domaine du sport. Philippe Strappazzon s'impliquera davantage dans le domaine, très vaste, de la culture.

Autour d'eux le maire adjoint Georges Vignier, et les conseillers Bernard Pajani, Sophie Fernandez, Mohammed Fayek, Alexandra Husak pour la liste “Envie commune”, Anne-Marie Bernard, Jean-Claude Tissot-Rosset, Julie Denambride pour la liste “Une énergie nouvelle” ainsi que François Morisse et Séverine Dessuise pour la liste “Rassembler et Agir pour Faverges-Seythenex” participeront aux réflexions de ce groupe de travail.

Le maire a rappelé le rôle des commissions. Les membres effectuent un travail de proposition et d'analyse. Ils transmettent les remontées du terrain pour faire aboutir des projets soumis par les adjoints puis étudiés en conseil municipal.

 

La commission culture et sport est officialisée par le maire. Au premier plan , au centre, le maire Jacques Dalex et à ses côtés les présidents Brigitte Boisson et Philippe Strappazzon. Au deuxième rang, les membres de la commission, issus des trois listes municipales.

 

Partager cet article

Repost0
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 10:24

Cet hôtel est très mal connu des Favergiens dont peu se souviennent même de son nom. Pourtant, ils sont passés devant dans leur enfance, d'autres s'y sont réunis par la suite, avant qu'il soit désaffecté pour insalubrité et risque d'accident, puis démoli.

 

Sur cette vue de côté, on voit l'entrée des étages dont quelques fenêtres sont encore ouvertes. La seconde bâtisse de droite était le café FAVRE avec ses deux entrées et la fenêtre au rez de chaussée en arc de cercle, mais aux fenêtres fermées à l'étage.

Ces deux bâtiments seront abattus au début des années 1980 pour laisser la place à un parking jusqu'en 2018.

 

L'hôtel "Au Lion d'Or"

 

En 2018, la municipalité décide de confier la réalisation d'une fresque afin de donner à cette façade un caractère moins grisâtre, et que tous les Favergiens trouvent triste.
Paradoxalement, l'artiste sollicité n'a qu'un cahier des charges succinct, "se référer à l'origine artisanale de la ville". Une confiance aveugle lui est accordée, et, en quelques semaines, la façade s'orne progressivement d'une jeune dame oeuvrant à sa machine à coudre, canette en l'air, papillon voletant dans le décor.

 

 

Chacun sait que cette jeune employée ne pouvait évidemment pas travailler à la Manufacture de soie, composée exclusivement d'ouvrières chargées de réparer les fils cassés sur des métiers à tisser et non pas oeuvrer à la confection d'habits à l'aide d'une machine à coudre, telles Marie Bouvard et Elisabeth Rolla sur cette photo d'avril 1957.

 

Cette pratique était celle des petites mains qui travaillaient dans la rue Asghil Favre, sur des chemises d'hommes au bénéfice d'Armorial d'Annecy, ou des tricots Pering du Côteau dans la Loire (Source M.M.)

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 22:00

Faverges et ses environs
Format 24 x 32 cm
168 pages

Disponible chez l'auteur :
Bernard PAJANI
48, chemin de Pré la Dame - Verchères
74210 FAVERGES
04 50 44 53 76


Ainsi que dans les librairies locales : 21 €uros

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2020 3 15 /07 /juillet /2020 08:02

Après une période bénéfique de bonne pluviométrie, les niveaux des nappes phréatiques du mois de mai traduisent une recharge conséquente, avec des niveaux supérieurs à la moyenne sur une grande partie du territoire.

En 2015, on avait constaté sous le pont d'Englannaz que le torrent du Saint-Ruph dévalait son lit comme on ne l'avait jamais vu, au risque d'emporter les piliers du pont lui-même.

Depuis, des travaux ont permis de creuser son lit et d'enrocher certaines parties afin de ralentir le débit de l'eau. Les travaux de restauration de la glière du Saint-Ruph ont débuté fin mai 2018 et correspondaient à la phase 3 du programme engagé en 2015 dans la plaine de Mercier (phase 1), puis à l'entrée du marais de Giez en 2016 (phase 2). L’objectif était de "redonner à la rivière un fonctionnement proche du naturel par la modification des ouvrages artificiels qui avaient été créés en travers du lit de la rivière entre 1955 et 1990."

La rivière est alors curée, le lit abaissé de 40 à 70 cm, les rives élargies et renforcées...

Travaux en aval du pont d'Englannaz (www.Biclou.com)

Digues consolidées en amont du pont d'Englannaz (www.Biclou.com)

Après la période de canicule des mois de juin-juillet 2020, la France pourrait moins souffrir cet été d’un manque d’eau qu’en 2019.

Toutefois, on peut s'apercevoir qu'actuellement à la mi-juillet le torrent du Saint-Ruph a cessé de débiter ses eaux et dévoile sa glière de façon inquiétante, totalement à sec.

Des restrictions d’eau sont déjà en vigueur dans une douzaine de départements de l'ouest français. Tout dépendra maintenant des précipitations des prochaines semaines.

Le torrent du St-Ruph a reconstitué sa glière en comblant les intervalles entre les grosses pierres de consolidation du sol lorsque la pente est un peu plus forte, ou en totalité lorsque celle-ci est moindre.

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 07:00

Retrouver et écrire la vie de ses aïeux grâce à la généalogie
Récemment Bertrand Prévot, né dans les Vosges et qui partage sa vie de retraité entre la région parisienne et le Var est venu découvrir son ascendance de Haute-Savoie. Il souhaite enrichir sa connaissance de l’histoire de sa famille pour en rédiger un livre. Ses recherches lui avaient permis de retrouver ses origines dont le nom était répandu à Faverges et Saint-Ferréol. Il a identifié un ancêtre parti à Gogney (Meurthe-et-Moselle) pratiquer le métier de colporteur et vendre de la « rouennerie », coton tissé à Rouen.

Afin de décrypter des actes très anciens, il s’est rapproché du président du club de généalogie local. Au cours d’une rencontre, ils ont travaillé sur la vie des générations issues de Louis Prévost, châtelain et chirurgien de Faverges, fils de Laurent Prévôt originaire de Saint-Ferréol.

Le patronyme Prévot est attesté depuis la gabelle de 1561, il qualifie la charge de magistrat missionné pour rendre la justice de proximité. Les deux chercheurs ont trouvé des ancêtres cultivateurs, châtelains, notaires, chirurgiens… et la composition des fratries. Bertrand Prévot a également profité de sa venue à Faverges pour visiter les lieux où évoluaient ses ancêtres afin de s’imprégner de ce que pouvait être leur vie et mettre ses pas dans les leurs.


Les activités du club de généalogie, cartophilie et philatélie reprendront à la rentrée.
L’adage « Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va » illustre bien les recherches familiales développées par les généalogistes. L’association locale « Histoire et patrimoine des Sources du Lac » développe les techniques qui permettent de retrouver les ancêtres et réaliser des arbres aux nombreuses branches et feuilles qui représentent les ascendants et descendants à partir d’un aïeul. Au cours des activités, les membres du club effectuent des relevés d’état civil collectés dans des mairies du territoire et aux archives départementales. L’ensemble de ces actes est rassemblé dans des documents, disponibles à la consultation. Ils sont une aide précieuse pour les recherches. Des initiations à la paléographie, lecture de textes anciens sont aussi dispensées dans le cadre de l’association.

 

Contacts sur

Courriel : phila.faverges74@wanadoo.fr

Téléphone : 04 50 44 53 76 ou 04 50 44 53 27

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 08:00

Aux côtés de Jacques DALEX, j'intègre la nouvelle équipe municipale avec mes 22 colistiers et les deux équipes minoritaires de six et quatre personnes.

 

 

Les résultats du 2e tour

 

Les maires-adjoints-es

1ère adjointe : TREMBLAY-GUETTET Jeannie, déléguée à l’aménagement du territoire, à la gestion des affaires immobilières et foncières, au développement durable, à l’énergie, la gestion de l’eau, l’agriculture, la forêt.

2e adjoint : GAILLARD Claude, délégué aux assurances, secteurs techniques, marchés publics, au patrimoine, à l’accessibilité et aux personnes porteuses d’un handicap.

3e adjointe : BRASSOUD Martine, déléguée aux finances, aux baux commerciaux, au personnel communal, à l’administration générale.

4e adjoint : VIGNIER Georges, délégué au développement économique, à l’artisanat et au commerce, à La Sambuy / Val de Tamié.

5e adjointe : DUMONT-THIOLLIERE Christine, déléguée au logement, aux personnes âgées, au handicap, aux affaires sociales.

6e adjoint : STRAPPAZZON Philippe, délégué aux jumelages, à la culture, à la communication.

7e adjointe : BEAUMONT Martine, déléguée au scolaire, à la jeunesse et à la petite enfance.

8e adjoint : BRACHET Marc, délégué au cadre de vie, au domaine public, à l’urbanisme réglementaire.

9e adjointe : BOISSON Brigitte, déléguée au sport et à la gestion des salles.

Le prochain conseil municipal se tiendra le vendredi 10 juillet à 18 heures, dans la salle polyvalente de Faverges.

Comme conseiller délégué à la Culture, mes principales attributions seront définies lors du prochain conseil.

Lors du conseil municipal du vendredi 10 juillet, j'ai intégré la commission "Culture, Sport, Vie associative" afin de m'occuper plus particulièrement de tout ce qui concerne le patrimoine tant matériel qu'immatériel, touchant la propriété privée ou le bien commun, afin de le préserver, le valoriser voire le maintenir pour les générations futures.

J'ai également été élu membre de la commission "Petite enfance, Enfance, Scolaire, Jeunesse" afin d'apporter mon expérience d'enseignant et ma contribution d'historien local aux jeunes scolarisés des établissements d'enseignement de la commune.

En outre, je participerai à la Commission communale d'Accessibilité aux Personnes Handicapées.

Et je continuerai à m'impliquer dans le Comité de Jumelage Faverges-Bühlertal comme membre élu de la municipalité, avec Sophie Fernandez colistière et Jeannie Tremblay-Guettet 1ère maire-adjointe, M. le maire étant membre de droit. Continuant ainsi mon bénévolat qui a débuté avec la création en 1990 de ce jumelage, avec M. le maire Jacques Dalex et le président du Comité Ulrich Gagneron, tel qu'à l'origine, ... un retour aux sources, en somme.

 

 

Partager cet article

Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 08:00

Selon France Info,

Les électeurs de la commune de Faverges-Seythenex se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 dans le cadre des municipales. Avec un taux de participation de tout juste 48,26 %, on peut légitimement penser que les dernières mesures de précaution vis-à-vis du coronavirus ont incité certains habitants à préférer rester chez eux.

Scores du 1er tour à Faverges-Seythenex

En récoltant 34,29 % des suffrages, Jacques Dalex de la liste ENVIE COMMUNE (classée Dvers Gauche par le Ministère) se retrouve en tête du premier tour des élections municipales, avec 889 votes et 34,29% des votants. La liste UNE ENERGIE NOUVELLE d'Anne-Marie Bernard (classée Divers Centre) a convaincu 33,56 % soit 870 citoyens de la commune. On retrouvera donc au second tour Jacques Dalex, Anne-Marie Bernard ainsi que Marcel Cattaneo (classée Divers Droite). Ce dernier avec RASSEMBLER ET AGIR dépasse le stade du premier tour du fait de 27,54 % des suffrages recueillis et 714 votes.

On note des chiffres plus faibles pour Marc Lachenal (Divers, 4,59 %) avec "LA VOIE de la démocratie" qui a convaincu 119 votants.

Comme pour beaucoup d'élections, plusieurs citoyens ont voté blanc et d'autres ont soumis un vote nul. Dans cette petite ville, il y a eu 1,32 % de votes blancs et 0,87 % de bulletins non valides.

Dans le cadre de l'annonce des différentes précautions de confinement devant endiguer l'épidémie de coronavirus en France, le deuxième tour des élections municipales 2020, qui devait avoir lieu à Faverges-Seythenex, a officiellement été repoussé par Emmanuel Macron.

Exceptionnellement, le second tour du scrutin s'est déroulé le 28 juin à Faverges-Seythenex, comme partout en France, le gouvernement ayant annoncé le report des élections pour raisons sanitaires durant le mois de mars.

Les électeurs Favergiens-Seythenayards se sont plus mobilisés que la moyenne des Français. La commune affiche un taux de participation de 49,05 %, en hausse de 0,79 % soit 48 votants de plus qu'au 1er tour.
Pour le second tour, le taux d'abstention à Faverges y a donc été plus faible que la moyenne en France (60% au niveau national). Il faut donc ici souligner le civisme des habitants de Faverges.

Au second tour des élections municipales

Jacques Dalex de la liste "Envie Commune" est premier avec 38,28 % des voix, soit un gain de 3,99 % et 123 voix de plus. On retrouvera 23 membres de sa liste au conseil.
Anne-Marie Bernard ("Une Energie Nouvelle") est soutenue par 33,86 % des votants, soit un gain de 0,30 % et 25 voix en plus. Le conseil municipal comprendra désormais 6 élus de sa liste.
Le maire sortant Marcel Cattaneo ("Rassembler et Agir") a rassemblé 27,84 % des suffrages, soit un gain de 0,30 % également et 18 voix supplémentaires à l'issue du second tour. 4 places reviennent à sa liste.

L'analyse conduit à penser que les 119 voix de la liste de Marc Lachenal se sont reportées sur celle de l'ancien maire Jacques Dalex, l'aidant à s'approcher des 40 % qu'il espérait atteindre. 

Il ne fait pas de doute que l'épisode malheureux du coronavirus a fortement impacté ces élections municipales 2020, tant l'abstention a été importante qui doit être analysée au niveau national pour trouver une solution éventuelle.

Le maire sortant Marcel Cattanéo perd ainsi 494 voix par rapport à 2014 où il obtenait 1230 votes positifs.
La liste de Jaques Dalex "Divers Gauche" gagne quant à elle 312 voix.

Jacques Dalex avait été maire de 1989 à 2001 en ayant fait deux mandats consécutifs, battant Pierre Losserand à deux occasions, dès le 1er tour la seconde fois en 1995, montrant ainsi le niveau d'appréciation de la part des citoyens dont nombreux sont ceux qui s'en sont souvenus en 2020.

Il ne s'était pas représenté une troisième fois, ce qui avait permis à son concurrent de ravir la mairie en 2001 pour 7 années.

Fier de ses mandats, Jacques Dalex affichait des réalisations multiples toujours en service en 2020, allant de la chaufferie-bois pour toute la population des HLM, à la crèche des petits en passant par les activités périscolaires pour les élèves des classes élémentaires, la salle omnisports pour les sportifs, la maison des associations, la chambre funéraire, et même le ralentisseur devant l'église du milieu du village pour sécuriser les entrées et sorties des cérémonies religieuses, baptêmes, mariages et sépultures, etc ... ... 

En réponse à la question "Pourquoi Marcel Cattanéo a-t-il été défait sans s'en apercevoir ?", France Info publie le schéma illustrant la dette de Faverges-Seythenex par habitant :

Ce qui est évidemment contesté et parfois de façon très virulente par les défenseurs de la municipalité en place.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 09:33

Candidat arrivé en tête :
Jacques DALEX avec son équipe "Envie Commune" - 35 colistiers qui cumulent 61 engagements associatifs en syndicats (12), Soierie (6), Sports (9), Culture (9), Citoyenneté (8), Environnement (8), Social (9=Resto du coeur, Mutuelle, ...)

Ses expériences :

 

Candidate arrivée deuxième :
Anne-Marie BERNARD et son binôme (sic) Jean Claude TISSOT ROSSET - 33 colistiers

Ses expériences :

 

Maire-sortant Candidat arrivé troisième :
Marcel CATTANEO et  une liste de 33 personnes derrière lui (sic C.M.)

Ses expériences :

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, généalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche