Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 06:00

  Depuis quatre jours, toute la presse en parle, mais l'angle sous lequel la violence est exercée est très inhabituel. C’est un cas typique qui mérite d’être qualifié de la façon qu'il convient. Il s'agit bien évidemment de la violence conjugale physique primaire, d'une violence psychologique manifeste, de la volonté de domination la plus évidente, et d'une cruauté frisant le plus bas instinct animal. De plus, l'abus de faiblesse est caractérisé et la spoliation indéniable.

Cette affaire fait la une mais personne ne mentionne la violence conjugale. Parce que la victime est un homme ? En sens inverse on aurait déjà vu des mouvements féministes s’en emparer et en faire un exemple. Mais là, rien ! Etonnant ! Stupéfiant !

Est-ce parce que le couple est atypique : 40 ans de différence d’âge ? Mais c’est leur choix. Lui n’imaginait pas qu’il lui adviendrait une telle mésaventure puisque c'était leur contrat réciproque. Malgré les soupçons d’intérêt qu’il aurait peut-être dû nourrir à l’égard de cette femme, il y a cru. Les hommes sont parfois bien naïfs ! Mais aussi les femmes bien retors !

L’homme confirme qu’il a été battu par sa femme, mal nourri et humilié. «"Elle me battait pour me punir. Elle me prenait pour un domestique", a-t-il témoigné. Pendant un an, cet homme a vécu un calvaire, enfermé dans une minuscule buanderie, séquestré par une partie de sa famille qui le violentait et le sous-alimentait. Malvoyant depuis plusieurs années, il a désormais complètement perdu la vue du fait de ses conditions de vie déplorables.

D'importantes sommes d'argent lui appartenant auraient par ailleurs été détournées. Interpellée mercredi, son épouse a été placée en détention provisoire vendredi à la maison d'arrêt de Versailles, près de Paris. (ATS)»

Il y a donc violence physique allant jusqu’à la séquestration.

Il y a violence psychologique avec humiliation et volonté de contrôler et soumettre, donc de domination.

Il y a la cruauté d’agir avec son amant sous les yeux de son mari.

Il y a l’abus de faiblesse, l’homme ne pouvant physiquement se défendre de par son âge mais aussi à cause d’un handicap: il est malvoyant.

Enfin il y a spoliation car il est dit que l’épouse aurait détourné d’importantes sommes d’argent (500'000€) à son profit depuis un an. L’étape suivante était le meurtre.

On est bien devant un cas extrême de violence conjugale commis par l’épouse. C’est une circonstance aggravante aux violences simples et séquestration.

2010-08-02 Séquestration d'octogénaire

2010-08-04 Octogénaire-violenté

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Livre "Leçons de vie"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche