Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 07:15
Mercredi 11 août

Je suis dans ma chambre de soins. Il est 5 h. Je me réveille. Cela fait deux mois que j'ai ma prothèse totale de hanche. Je suis alité, mais les douleurs de ma jambe restent constantes. Aussi, je place des électrodes antalgiques le matin et des électrodes musculaires l'après-midi. Chaque début de journée, je vais également à la piscine faire des exercices qui me permettront, par la suite, de me déplacer sans béquilles.

 

À 13 h, je reçois un appel téléphonique de PAULETTE : elle me réclame un chèque de 85 euros à lui envoyer d’urgence, en règlement de ma demi-part pour les 14 heures de travail effectuées par Gilbert.

« Gilbert est venu avec sa fille Titia. Ils ont travaillé tous les deux et ont fait environ 14 heures » me dit-elle. Au lieu de faire l’avance des frais, elle me réclame de l’argent alors que j’ai bien d'autres préoccupations en ce moment. Elle semble bien peu consciente des difficultés que je vis, étendu sur mon lit d'hôpital, alors que je lui ai déjà envoyé l'approvisionnement du compte joint pour le mois d'août.

.../... 

À 22 h, PAULETTE me rappelle et insiste. Je fais le chèque. J’en profite pour lui rappeler que l’achat d’une voiture pour remplacer la sienne ne pourra se faire qu’après remboursement de sa dette de plus de 13.000 €. Une somme que j’ai dépensée pour lui permettre de rembourser des emprunts qu’elle avait contractés pour des meubles ; canapés et fauteuils, table de cuisine, confiturier…

Nous étions convenus qu’elle devait me rembourser l’argent que je lui avais prêté pour que je puisse acquérir un véhicule automobile en remplacement du sien. Un véhicule adapté à ma prothèse et avec des amortisseurs souples afin que les secousses dues aux inégalités de la route soient les plus réduites possible.

Je désire signaler au lecteur que tous ces objets ont été déclarés comme lui appartenant lors de la signature de notre contrat de mariage, sur une liste déposée chez le notaire.

Ses dettes ainsi remboursées, elle a obtenu un prêt auprès de sa banque lui permettant de payer sa demi-part pour la maison d’Ars-en-Ré. Je me permets de donner quelques détails financiers et de parler de la maison, parce que l’argent aura, tout au long de cette histoire, un rôle important et la maison secondaire, achetée par Jess et moi, sera au centre des convoitises de ma conjointe.

PAULETTE est hantée par l’idée de ne pas avoir d’argent. Cela l’amène à des comportements étonnants. Entre autres, à s’approprier les biens d’autrui, en particulier les miens. C’est comme si elle anticipait constamment l’idée d’une séparation et que, si celle-ci devait se produire, les biens acquis tout au long de notre vie commune devaient lui revenir.

L’angoisse, chez PAULETTE , de ne plus rien posséder est telle que j’en viens à la suspecter de détruire les justificatifs de mes dépenses. Dépenses dont elle profite largement, comme cela l'a été durant les deux mois de vacances de la saison estivale 1996, à La Rochelle, rue Traversière.

(.../...)
(in "Le Vide ordure ou L'Astrolabe" de Marc Robert CONSTANT aux Editions du Pré)

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Livre "Leçons de vie"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche