Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 07:00

 

La Fête fédérale de Gymnastique de 1938

 

Pour inaugurer les derniers grands travaux de la commune, les autorités municipales ont convié M. Le Préfet de la Haute-Savoie et MM. les Parlementaires du département pour la journée du 3 juillet, durant laquelle 21 sociétés de gymnastique ont participé au concours de la Fédération des sociétés savoyardes.

XIXe fete de gymnastique 1938 001Les 2, 3 et 4 juillet 1938, la « XIXe fête fédérale de Gymnastique des Deux Savoie » est ainsi organisée à Faverges. L'entrée de la cité, du côté d'Annecy, a été décorée pour l'occasion d'un immense « fer à cheval, orné de clous », emblème de la ville. (photo P.Mysse)

Le samedi 3 juillet, selon le programme initialement prévu, les diverses inaugurations eurent lieu, la station de pompage sur la Place de la Fontaine, la route de Frontenex (où le maire a découvert 600 habitants dès après l'annexion de 1860 (?) alors qu'il n'y en avait que 120 environ) au Planchard, et enfin le retour au Foyer municipal, récemment terminé, avec sa salle de 450 places, ses cuisines et ses bains-douches au sous-sol.

En soirée, le temps devait malheureusement gâter l'enthousiasme légitime et un sérieux coup de vent abattit l'arc de triomphe la veille de la grande fête qui dût se dérouler dans les salles.

198-.jpgDimanche matin, il pleut. Et les gymnastes évoluent à l'abri des intempéries, dans les salles. A 18 heures, a lieu la distribution des récompenses et les bals terminent la fête. Dans l'après-midi, quelques rayons de soleil permirent au nombreux public de profiter allègrement du pavoisement des rues et du concours des quartiers. De joyeuses troupes d'enfants parcouraient les rues, au son des clairons et des trombones des adultes.

Parmi les participants à la XIXe fête fédérale de Gymnastique des deux Savoies, la société laïque de « la Favergienne » remporta le 1er prix en catégorie supérieure du concours en simultané avec 575 points chez les adultes, et 678,40 points chez les Pupilles.

Lors de la Fête de nuit qui terminait les festivités, les gymnastes se distinguèrent également en remportant le 2e prix des Ballets.

016-.jpgL'Espérance profita de cette joumée qui fut aussi celle de l'inauguration du Foyer municipal pour immortaliser leur groupe, sur les escaliers monumentaux. (photo P.Mysse)

 

On peut lire dans l'Industriel savoisien du 10 juillet 1938, la relation de la journée d'Inauguration des travaux de la commune, comme suit.  

FAVERGES

 

3 Juillet 1938

INAUGUNATION

DES TRAVAUX DE LA COMMUNE

sous la haute Présidence de Monsieur le Préfet de la Haute-Savoie

et avec le concours de Messieurs les Parlementaires du département

PROGRAMME:

10 h. 30. - Réception des autorités, place de la Mairie. Inauguration de la station de pompage.

11 h - Remise du drapeau fédéral des sociétés de gymnastique du Sud-Est.

11 h 15 - Départ pour l'inauguration de la route de Frontenex.

11 h 30 - Réservoir de 400 mètres cubes.

11 h 45 - Visite de la vill.

12 h 15 - Inauguration du Foyer municipal.

12 h 30 - Banquet au Foyer municipal.

 

LES FÊTES DE FAVERGES

URBANISME

ET

GYMNASTTQUE

 

Depuis le concours de musique de 1912, Faverges n’avait pas fait une telle union pour orner la ville et recevoir cordialement des visiteurs ; il s'agissait, dimanche, de fêter les 21 sociétés de gymnastique participant au concours de la Fédération des sociétés savoyardes et d'inaugurer divers travaux municipaux.

Un comité présidé par M. Darnaud, receveur des P. T. T., officier de La Légion d'honneur, avec M. Berthod, commissaire général, tint 4 réunions des industriels, des commerçants, des présidents de sociétés et des hôtes du château ouvrier dont les jeunes filles préparèrent les glycines et les roses, sans oublier les employées des P. T. T., et notamment Mlle Duc, qui décorèrent la rue de la République ; le comité réunit 15.000 fr de dons. Samedi matin, tout Faverges était occupé à pavoiser et à décorer et l'émulation réalisa des merveilles de goût : rampes ornées de glycine, guirlandes de verdure, paniers fleuris, vases de fleurs, papillons, armes d'Annecy et de la Savoie, trois magnifiques arcs de triomphe. Le temps devait malheureusement gâter l'enthousiasme légitime et la décoration, et un coup de vent, samedi, à 20 heures, abattit l'arc de triomphe en fer à cheval orné de clous, qui élevait sa tonne de bois et de feuillage du côté d'Annecy. Le soir, la fête gymnique s'est déroulée au Foyer municipal.

Dimanche matin il pleut, et c'est grand dommage pour Faverges qui eût mérité un meilleur sort et qui fait contre mauvaise fortune bon coeur. Les gymnastes font leurs exercices dans les salles. A 10 h 30 arrivent MM. Martin, préfet, Jacquier, sénateur, Gérente, député, Graber, inspecteur des Eaux et Forêts, Brand, ingénieur en chef du génie rural, qui sont reçus par MM. Piquand, maire, Marc et Portier, adjoints, Dr Mouthon, conseiller général, Malfroid, conseiller d'arrondissement, et les autorités de Faverges. La Fanfare, dirigée par M. Bourcocq, joue la Marseillaise.

Un cortège se forme pour se rendre à la place de la Fontaine où a été installée la station de pompage de l'eau potable. M. Piquand rappelle que le projet fut décidé par Ia municipalité, présidée par M. Cuillery, et à fin 1934 les travaux furent adjugés ; Faverges est alimenté par les sources des Maraichers et du Mont-Bogon, et enfin par la station de pompage de la Fontaine, l'ensemble donnant 600 litres par habitant ; mais la pression des réservoirs ne peut être maintenue plus de 5 à 6 heures. Le maire remercie son prédécesseur, M. Cuillery, MM.Pichot et Croz, ingénieurs des Ponts et Chaussées.

M. le Préfet félicite les municipalités successives pour cette belle réalisation et constate que le ciel s'est mis de la partie en donnant beaucoup d'eau.

On se rend ensuite au hameau de Frontenex où attendent M. Carquex Hippolyte, conseiller municipal, Mlle Vittet, institutrice adjointe, et ses élèves dont deux, Claire Gonthier et André Pellex, remettent à M. le Préfet une gerbe de fleurs et une paire de ciseaux.

M. Piquand, maire, évoque le temps où Frontenex, il y a soixante ans, comptait plus de 600 habitants ; il n'en a plus que 80, malgré son admirable situation ; mais il manquait au hameau une route qui va désormais à la forêt et qui facilitera la renaissance du village.

M. le Préfet coupe le ruban tricolore barrant la route et félicite la municipalité qui, en donnant eau, lumière et route, facilite l'attachement du paysan à la terre.

On va visiter le réservoir de 400 mètres d'eau potable, puis c'est le parcours de la ville pavoisée et la visite du Foyer municipal dont le ruban est coupé par M. Jacquier, sénateur : la salle de théâtre, avec 450 places, montre son joli décor de la place de Faverges ; il y a aussi le sous-sol avec ses cuisines et ses bains douches. Dans la salle voisine est servi le banquet de 100 couverts que préside M. Martin, préfet, entouré de MM. Jacquier, Gérente, Piquand, Dr Mouthon, Malfroid, Portier, Gaudin d'Albertville, Graber, Brand, Pichot, commandant Richard, Quay-Thévenon, Destagnol, Baër, Darnaud, Berthod, Rebut et Mme Duchesne, directeurs des écoles, Berger, secrétaire de Mairie, Burnet et Carteron, Vice-président et secrétaire de la Fédération des Sociétés de gymnastique, Sonnerat, moniteur général, Charrière, adjoint au maire de Chambéry, etc.

Le menu délicieux fait honneur à l'Hôtel des Alpes si justement réputé et à son propriétaire, M. André Vuarchex.

Au dessert, M. Piquand excuse MM. Blanc, Braise, Guy, Martel, Bernex, Borrel, Pringolliet, Vagnard, Merle, Toubin, Staubli, Tissot-Dupont et Riesch ; il salue MM. Martin, préfet, Jacquier qui peut être fier de l'oeuvre accomplie, Gérente, le sympathique et actif député, M. Gaudin, le Dr Mouthon, notre porte-parole au Conseil général, M. Malfroid, les organisateurs de la fête, ainsi MM. Burnet et Sonnerat. Si Faverges s'est embelli, on le doit à MM. Armand, Président de !a Favergienne, Marc, Oulin, Losserand, à MM. Darnaud, Berthod, aux industriels, commerçants et particuliers, M. Kern a composé les arcs de triomphe. M. le Maire rappelle que le foyer fut conçu par MM. Cuillery et Dr Mouthon. La municipalité a fait 3 millions de travaux depuis 13 ans, elle envisage un abattoir, l'agrandissement des écoles, de la mairie, de l'hôpital, l'achat d'un immeuble pour l'agrandissement de la place et de l'hôtel des Postes ; ces progrès feront de Faverges une ville propre et accueillante.

M. Burnet Baptistin, qui fait partie de l'Allobroge depuis 1881, félicite les gymnastes et les moniteurs et M. Sonnerat, et remercie MM. Piquand et Armand, le commandant Richard ; il lève son verre à la gymnastique, gardienne de la sécurité de la France et de la République. M. Gérente, député, salue M. Mattin, préfet dévoué aux intérêts savoyards, M. Jacquier, si écouté au Sénat, le Dr Mouthon attentif aux intérêts du canton, le jeune et actif maire qu'est M. Piquand et il évoque la belle décoration de Faverges. Il montre la nécessité du sport, félicite l'hôtelier pour son délicieux menu et complimente la municipalité pour ses travaux. Si les luttes d'idées sont nécessaires pour le progrès et l'amélioration sociale, les luttes partisanes doivent cesser devant l'intérêt général ; plus que jamais il faut s'unir et faire front contre les neurasthéniques, ces successeurs des défaitistes de la guerre. M. Gérente lève son verre à cette union.

M. Jacquier exalte la valeur du sport, générateur de la vigueur d'une race qui veut défendre le pays. Il félicite la municipalité de Faverges qui veut empêcher la dépopulation des campagnes ; il constate que la terre savoyarde a presque échappé à la crise économique par sa sagesse et son travail. M. Jacquier félicite M. le Préfet, le Dr Mouthon qui a conquis ses collègues du Conseil général par sa compétence, son esprit de courtoisie et de tolérance. Il lève son verre à Faverges paré avec un goût exquis et à son maire.

M. le Préfet est heureux d'apporter ses encouragements à la municipalité pour ses heureuses réalisations : il faut donner le maximum de bien-être aux populations, l'hygiène et les divertissements du Foyer municipal. Il relève l'adhésion unanime des habitants à orner la cité et félicite les gymnastes. Il salue MM. Jacquier et Gérente, le Dr Mouthon, qu'il remercie pour sa précieuse collaboration en matière d'hygiène sociale notamment, et il boit à Faverges, à sa municipalité et aux gymnastes.

On se rend ensuite sur le terrain voisin, où le soleil éclaire les évolutions des gymnastes dans le cadre prestigieux des montagnes et des frondaisons ; là-haut, le château ouvrier a arboré la croix de Savoie et les monts se sont recouverts de neige fraîche jusqu'à 1.800 m. L'Hymne Suisse et la Marseillaise retentissent ; M. Burnet remet le drapeau de la Fédération à Faverges et M. Piquand assure qu'en le gardant Faverges sera fidèle à sa devise « Progredior ». Les Allobroges terminent la cérémonie. Devant une assistance très intéressée se poursuivent les présentations gymniques. Faverges est envahi par une foule heureuse d'admirer la décoration exceptionnelle qui a fait l'objet d'un concours de quartiers et d'un concours individuel.

A 8 heures a lieu la distribution des récompenses du concours de gymnastique et des bals très animés ont clôturé la fête.

 

PALMARES

Concours de sections (Adultes)

Simultané

Sociétés fédérées.

Catégorie 18 gymnastes.

Division supérieure 

1. La Sentinelle, Annemasse, 672,25, prix couronné avec félicitations du jury ; 2. Avant-Garde, Albertville, 680,48, prix couronné avec félicitations du jury.

Catégorie 15 gymnastes. Division supérieure : La Favergienne, 565 pts (P.C.).

Catégorie 12 gymnastes. Première division. : 1. Allobroge, Annecy, 548 pts (P.C.) ; 2. Volontaires Alpes, Chambéry, 502,50 (P.C.) ; 3. Avenir Evianais, Evian-les-Bains, 487,50 (P.C.).

Catégorie 9 gymnastes. Deuxième division : 1. La Sentinelle, Pont-de-Beauvoisin, 493,25 (P.C.) ; 2. La Savoyarde, Scionzier, 445,70 (P.C.) ; 3. Avant-Garde, Rumilly, 445 ; 4. Alliance, La Rochette, 412,50 (P.C.).

Sociétés invitées, 12 gymnastes. Première division : Patronage laïque, Bourg-Vaulx-en-Velin, 455,50 (P.C.) ; La Gexoise, Gex, 454,75 (P.C.).

Sociétés étrangères : Eaux-Vives, Genève, 569,80, prix couronné avec félicitations du jury.

 

Concours de sections (Pupilles)

Simultané

Catégorie 32 gymnastes. Division Excellence : L'Allobroge, Annecy, 684,05 (prix couronné avec félicitations du jury).

Catégorie 36 gymnastes. Division Excellence : Les Volontaires des Alpes, Chambéry, 645,55 (prix couronné avec félicitations du jury).

Catégorie 30 gymnastes. Division Excellence : Avant-Garde, Albertville, 6l8 pts (prix couronné avec félicitations du jury.

Catégorie 20 gymnastes. Division Excellence : La Sentinelle, Annemasse, 610 pts (P.C.).

Catégorie 15 gymnastes. Division Excellence : La Favergienne, Faverges, 678,40 (prix couronné avec félicitations du jury) ; Union sportive de Tarentaise, Moûtiers, 521 pts (P.C.).

Catégorie 16 gymnastes. Division supérieure : 1. Les Enfants de la Valserine, Bellegarde, 624,25 (prix couronné avec félicitations du jury) ; 2. Avant-Garde, Meillerie, 623,75 (P.C.) ; 3. Les Enfants du Revard, Aix-les-Bains, 618,25 (P.C.) ; 4. Etoile Sportive, Thonon, 569 pts (P.C.) ; 5. Avenir Eyianais, Evian-les-Bains, 544 pts (P.C.).

Catégorie 12 gymnastes : 1. La Sentinelle, Pont-de-Beauvoisin, 590,75 (P.C. Avec félicitations du jury) ; 2. Alliance Rochettoise, La Rochette, 548,25 (P.C.).

Catégorie 9 gymnastes. Première division : Avant-Garde, Rumilly, 562,05 (P.C.).

 

Sociétés invitées

Catégorie 48 gymnastes. Division Excellence : La Jeune France, Jallieu-Bourgoin, 752,95 (P.C. avec félicitations du jury).

Catégorie 30 gymnastes. Division Excellence : Gymnase Civil, Valence-sur-Rhône, 624 pts (P.C. Avec félicitations du jury).

Catégorie 24 gymnastes. Division supérieure : La Française, Lyon, 675,45 (P.C. avec félicitations du jury).

Catégorie 15 gymnastes. Division supérieure : La Gexoise, Gex (Ain), 558 pts (P.C. avec félicitations du jury).

Attribution des challenges

Le challenge Louis Geiger est attribué à L'Avant-Garde d'Albertville.

Le challenge Baptistin Burnet est attribué à L'Avenir Evianais, Evian.

Le challenge Jean Sonnerat, attribué au champion fédéral de catégorie honneur, revient à Marcel Clémence, de la Savoyarde de Scionzier.

Le challenge Claudius Laplace est attribué à la société « Les Volontaires des Alpes » de Chambéry.

 

FETE DE NUIT

 

Ballets. Sociétés fédérées. - 1. L'Alliance Rochettoise, La Rochette, 35,76 (P.C.) ; 2. La Favergienne, Faverges, 35,50 (P.C.) ; 3. Les Volontaires des Alpes, Chambéry, 35 (P.C.).

Ballets. Société féminine fédérée : L'Alliance Rochettoise, 37,25 (P.C.).

Ballets. Société invitée : La Francaise, Lyon, 38,25 (P.C.).

Flambeaux. Sociétés fédérées : 1. Avant-Garde, Albertville, 37,50 (P.C.) ; 2. Union Sportive, Moûtiers, 35,50 (P.C.).

Sociétés invitées : 1. La Jeune France, Bourgoin, 37,25 (P.C.) ; 2. Patronage Laïque, Vaulx-en-Velin, 35,25 (P.C.).

Poses plastiques : La Savoyarde, Scionzier, 34,50 (P.C.).

Mains libres : La Savoyarde, Scionzier, 34,60 (P.C.).

Leçon d'éducation physique : L'Allobroge, Annecy, 37,85 (P.C.). Fédération des sociétés de gymnastique de Savoie.

 

CONCOURS INDIVIDUEL

 

Concours individuel, catégorie honneur. Société fédérée.

1. Clémence Marcel (La Savoyarde), Scionzier, 92,20 (P.C.).

Société étrangère.

1. Dondennaz Georges (Eaux-Vives), Genève, 97,35 (P.C.).

Artistique, 1ère catégorie. Sociétés fédérées.

1. Monnard Emile (L'Allobroge), Annecy, 88,30 (P.C-) ; 2. Constant Louis (La Sentinelle), Annemasse, 85,20 (P.C.) ; 3. Polpini Louis (La Sentinelle), Annemasse, 74,25 (P.S.).

Société étrangère.

1. Berthoud A. (Eaux-Vives), Genève, 90,65 (P.C.).

2e Catégorie. Sociétés fédérées.

1. Bataillon Louis (L'Allobroge), Annecy, 91,60 (P.C.) ; 2. Vuachet F. (L'Allobroge), 88,05 (P.C.) ; 3. Levret J. (Avenir Evianais), Evian, 80,15 (P.C.) ; 4. Grillet Robert (Sentinelle), Annemasse, 79,45 (P.S.) ; 5. Marchand Marcel (Avenir Evianais), 75,50 (P.S.).

Société étrangère. - (Eaux-Vives), Genève.

1. Lazarellei Georges, 93,45 (P.C.) ; 2. Khodel Edouard, 93,25 (P.C) ; 3. Forestier Raymond, 90,90 (P.C.) ; 4. Récamet A., 89,00 (P.C.) ; 5. Faimzi J., 87,70 (P.C.) ; 6. Portmann C., 86,50 ; 7. Redard, 86,43 (P.C.).

3e Catégorie.

1. Chatelard (Enfants de la Valserine), Bellegarde, 90,50 (P.C.) ; 2. Bouvier (Allobroge), Annecy, 89,70 (P.C.) ; 3. Annoni (Avenir Evianais), 87,50 (P.C.) ; 4. Hellet (Avenir Evianais), 87,50 (P.C.) ; 5. Fivaz (Allobroge), 86,95 (P.C.) ; .6. Accard (Enfants de la Valserine), 85,25 (P.C.) ; 7. Jacquet (Allobroge), Annecy, 84,70 (P.C.) ; 8. Ballesio (Allobroge), 83,85 (P.S.) ; 9. Dessemme (Enfants de la Valserine), Bellegarde, 81,55 (P.S.) ; 10. Touquet (Enfants de la Valserine), 81,55 (P.S.) ; 11. As (Enfants de la Valserine), 78,80 (P.S.).

Société étrangère.

Geiser (Eaux-Vives), Genève, 74,40 (P.S.).

Olympique, 1ère catégorie. Société fédérée.

1. Clémence Marcel (La Savoyarde), Scionzier, 77,25 (P.C.) ; 2, Dumond René (La Savoyarde), 75 (P.C.) ; 3. Genevet Alexis (Sentinelle), Annemasse, 71,95 (P.C.)

2e Catégorie.

1. Dumont Henri (La Savoyarde), Scionzier, 73,85 (P.C.) ; 2. Kéry (Sentinelle), Annemasse, 71,85 (P.C.) ; 3. Bussat (Sentinelle), 64,85 (P.S.) ; 4. Juliani (Favergienne), Faverges, 50,30 (P.S.).

Vétérans, 1ère catégorie - Société étrangère.

1. Lasari Mario (Eaux-Vives), Genève, 57,30 (P.C.) ; 2 Hoegen Edouard (Eaux Vives), 55,95 (P.C.).

Vétérans, 2e catégorie. - Société étrangère.

1 Reynolde Charles (Eaux-Vives), 57,65 (P.C.).

(L'industriel savoisien du 10 juillet 1938)

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Livre "Familles Favergiennes"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche