Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 16:50

                       L’emprise se met en place progressivement

Au début, tout est parfait, presque trop, tout va pour le mieux, les soirées sont agréables, elle tisse sa toile, tranquillement. Lorsqu’elle a réussi à vous séduire, que vous êtes déjà affectivement son prisonnier, elle peut vous maintenir dans une relation de dépendance.

Progressivement elle va mettre en place sa propre façon de penser qui ne sera plus la vôtre. Elle va installer ses contraintes auxquelles vous allez d'abord adhérer, pensant que votre avis n'est peut-être pas le bon. Petit à petit vous allez vous rendre compte qu'elle est très souvent d'un avis contraire, trop souvent.

Elle impose son emprise pour retenir l’autre, mais elle craint que l’autre ne soit trop proche, ne vienne l’envahir. Le message non dit est « je ne t’aime pas » mais il est occulté ... pour que l’autre ne parte pas ... et elle agit de façon indirecte. Le partenaire doit rester là, à disposition, pour être frustré en permanence ; il faut en même temps l’empêcher de penser afin qu’il ne prenne pas conscience du processus, le paralyser en le mettant en position de flou et d’incertitude. C'est ainsi qu'il va passer des nuits blanches, à répondre à ses remarques, toujours les mêmes, créant un enfermement total.

Cela lui évite de s’engager dans une relation de couple qui lui fait peur. Par ce processus, elle maintient l’autre à distance, dans des limites qui ne lui paraissent pas dangereuses. Elle ne veut pas être envahi par l’autre, amis elle lui fait subir pourtant ce qu’elle ne veut pas subir elle-même, en l’étouffant et en le maintenant à disposition.

C’est une coque vide qui n’a pas d’existence propre. Elle ne vit que par son auditoire ; elle cherche à faire illusion pour masquer son vide. N’ayant pas de substance, elle va se brancher sur l’autre, comme une sangsue, essayer d’aspirer sa vie, profiter au maximum de son apport personnel, argent, parents, appartement. Etant incapable de relation véritable, elle ne peut le faire que dans un registre pervers, de malignité destructrice. Incontestablement, elle ressent une jouissance extrême, vitale, à la souffrance de l’autre et à ses doutes, comme elle prend plaisir à asservir l’autre et à l’humilier.

Cliquez ici pour dévoiler le texte caché

Témoignage vivant :

"Mon médecin traitant lui est venu en aide pour une expertise mais n'a pas pu obtenir gain de cause. Aussi, elle va chercher à lui nuire en le dénonçant au conseil de l'ordre comme n'étant pas ce qu'il prétend être. Elle écrit le 6 avril 2005 : "Le docteur N. n'est pas son médecin traitant mais un ami de longue date" Elle renouvelle, le 14 avril, son affirmation : "Le docteur N. n'est pas le médecin traitant de mon mari (sauf depuis peut-être le 16 février ) mais un ami de longue date".

Ce faux témoignage a obligé mon médecin à engager une longue procédure pour justifier son certificat médical : récupérer les justificatifs nécessaires - j'avais conservé toutes les ordonnances -, passer de longues heures à monter le dossier de défense, aller à Lyon témoigner personnellement, prendre un défenseur. Outre les longues heures de perte d'énergie inutile, cela lui a occasionné deux demi-journées supplémentaires de perte de salaire. Quant à la dénonciatrice, exécrable paranoïaque et délatrice, elle s'en tire à bon compte puisque la procédure de dénonciation n'implique pas de frais d'avocat, de sa part." (R.M.M. - avril 2005)

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Livre "Leçons de vie"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche