Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 23:00
Il faut poser aux femmes et aux hommes les mêmes questions sur les tensions qui peuvent exister au sein de leur couple. Car les «violences conjugales» ne sont pas l'apanage des seuls hommes. Cela constituerait une rupture avec le discours dominant, et cela permettrait ainsi de constater qu'hommes et femmes se plaignent à peu près également l'un de l'autre et, même, que les hommes subissent deux fois plus d'insultes que les femmes.
Malmenés physiquement et psychiquement par leur épouse, certains d'entre eux ont choisi de rompre le silence.

[...]

  • Selon une brochure d'Amnesty International (parue en 2004) : «Partout dans le monde, des femmes subissent des actes ou des menaces de violence. C'est une épreuve partagée, au-delà des frontières, de la fortune, de la race ou de la culture. A la maison et dans le milieu où elles vivent, en temps de guerre comme en temps de paix, des femmes sont battues, violées, mutilées en toute impunité.»

"Temps Présent" a recueilli les témoignages d'hommes battus, insultés, martyrisés, souvent poignants. Des femmes responsables de ces violences se sont aussi exprimées longuement, expliquant comment elles en sont arrivées là C'est dans le domicile privé, dans la maison, dans l'intimité du foyer, à l'abri des regards, des témoins, que l'on compte le plus grand nombre d'homicides et d'agressions graves.

Dans l'esprit général, "violences conjugales" rime souvent avec femmes battues. Pourtant des hommes sont aussi les cibles de leur compagne.
Ecrasés par le tabou, les hommes victimes de violence conjugale ne savent souvent pas où s'adresser pour trouver de l'aide. La gendarmerie fait la plupart du temps la sourde oreille ou prend fait et cause pour la femme. Sur le terrain, il n'existe pratiquement rien pour porter assistance aux hommes. Battus physiquement, malmenés psychiquement par leur épouse, souvent isolés après des divorces difficiles, beaucoup sombrent dans la dépression.
[...]
Certains ont décidé
de briser le mur du silence.

 

Vidéo sur : http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=8762712

Un reportage de Jean-Daniel Bohnenblust et Antoine Plantevin

Image : Pierre-Alain Jaussi

Son : Philippe Combes Montage : Jeanine Weber

 

Publié sur: 

« Hommes d’Aujourd’hui » Les défenseurs des droits des hommes et la violence conjugale

http://laviedeperes.over-blog.com/50-comments-16967115.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Livre "Leçons de vie"
commenter cet article

commentaires

Will 15/01/2010 05:10



La violence,
comme la domination n'a pas de sexe. Dans nos sociétés modernes, les femmes sont autant violentes que les hommes ! Alors... pourquoi pénaliser seulement les hommes ?

Quels sont les élus, responsables politiques, qui auront le courage et l’honnêteté de répondre ?



Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche