Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 06:16
Le clown s'amuse !
Le clown s'amuse !

Je publie, tu publies, nous publions ...

... sur "Le hameau du Villard de Faverges / 1561-1861",

... sur "Le Biel de Faverges",

... sur "La Famille du Baron Blanc",

... sur "Les fours à pain de Faverges",

... sur "Le Boulodrome de la Glière de Faverges / 1921-2015",

... sur "L'incendie de 1783",

... sur "La 1ère compagnie des Pompiers",

... sur "La chronique Favergienne de l'année 1914",

... sur "l'Histoire de la Musique",

... sur "La Gabelle de Faverges et ses dix communes limitrophes",

... sur les "Naissances, Mariages et Décès de nos dix communes",

... sur "l'Histoire industrielle du Pays de Faverges",

..., ...,

tel a été - et continuera à être - notre travail - depuis 8 années d'édition, sans oublier les 40 brochures antérieures - fait de recherches intensives dans les archives municipales et départementales, qui s'ajoutent à 50 années d'implication dans l'Histoire locale, dans le but de faire partager nos connaissances à nos lecteurs et visiteurs locaux ou de passage.

Notre travail quotidien, bénévole, au sein d'une association sans but lucratif, sans caractère commercial, consiste à "plonger" dans les documents originaux afin d'y trouver la base même de nos assertions que l'on développe ainsi en toute certitude.

Notre travail ne consiste pas à publier du recopiage de documents trouvés dans un placard, ou en brocante, ou encore de s'accaparer le travail d'autrui, laissant supposer qu'on y a pris part.

"Seuls les Romains m'intéressent ! " n'est pas tolérable à entendre par un Favergien qui s'interroge sur l'origine, l'ancienneté ou l'existence d'une maison au Moyen-âge.

Les nombreuses "tours moyenâgeuses" du Centre ville de Faverges, les "Portes de la ville" implantées, dieu sait où ?, le "Casuaria = Viuz" jamais démontré, le "Faverges ancien" dénigré sont là pour attester d'une ignorance fautive de plus en plus manifeste.

Petits exercices d'apprentissage de la langue française :

Dot de soixante et dix florins en 1716
Dot de soixante et dix florins en 1716

Lire à haute et intelligible voix la phrase ci-dessus écrite par le notaire Jacques FLOCARD de Giez le 20e avril 1716, indiquant le montant que la testatrice Jeanne NEYRET veuve de François MESTRAL "donne, et lègue et par institution particulière délaisse à la Jeanne Pernette, Marie, Maurise, et Philiberte ses , et dudit feu François MESTRAL filles à chascune d'elles la somme de ...." [ADHS Tabellion 1716_6C310_f°53_v122]

2 + 2 + 500 vaut mieux que 0 + 0

Lire à haute et intelligible voix la phrase ci-dessus écrite par le notaire Jean-Baptiste Ducruet le 28 mars 1750, indiquant le montant de la dot accordée par la future mariée Guillelmine fille de Pierre RICHARD à son futur époux Jean Louis fils de Pierre BAL. [Tabellion 1750_6C343_f°95_v235]

C'est bien du français, çà ! ... depuis 300 ans !

Il n'y a bien qu'un clown pour "ne pas savoir comment dire 90 en français" !

En référence au Parisien venu visiter la Savoie, après 1860, et qui interroge un autochtone :

" Mais, dites-moi, cher ami, ... avant ? ... Avant, vous parliez quoi ? "

Le brave paysan lui répondit de sa voix grave de montagnard, en pesant bien ses mots :

" Avant ? ... On parlait pas, pour sûr ! "

C'est ce que devrait faire le clown, "se taire !"

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche