Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 09:32

"Faverges, ce 14 avril 1860

"Faverges aussi a eu sa fête et a voulu manifester ses aspirations et ses voeux. M. le Sénateur Laity y est arrivé le 13 vers midi. En entrant dans la ville, il est aussitôt descendu de voiture, et a trouvé réunis dans l'avenue de la rue Neuve le conseil municipal, le clergé de l'archiprêtré, la garde nationale et le corps de musique. Le président de la junte municipale, le notaire Baudé, qui a été on ne peut plus dévoué dans cette solennité, l'archiprêtre-curé de Faverges,, dont le concours a été si utile et M. le capitaine de la garde nationale, ont adressé à l'envoyé de l'Empereur de chaleureux discours, qui se sont terminés par un écrit de vive la France ! Vive l'empereur ! Vive l'impératrice ! Vive le prince impérial !

Les drapeaux, aux couleurs françaises, qui pavoisaient toutes les fenêtres, le son des cloches, le bruit produit par les décharges de l'artillerie, les beaux airs si bien exécutés par la musique de Faverges, ne contribuaient pas peu à la beauté du spectacle.

A M. Arquiche, directeur de la fabrique, revient l'honneur d'avoir puissamment contribué à rehausser l'éclat de la fête, par les magnifiques préparatifs qu'il avait faits sur la route d'Albertville, près du château de M. le baron Blanc.

En continuant sa route à pied au milieu des ovations et des cris enthousiastes d'une foule immense et compacte, M. le Sénateur trouva sur son passage un peloton de soldats, nobles débris des armées du premier empire. Ému, il s'arrête et à chacun il fait un gracieux salut. Il pressait les mains d'un vieux brave, sur la poitrine duquel brillent l'étoile de la Légion d'Honneur et lui adresse de ces bonnes paroles qui vont droit au coeur. À peine descendu de l'hôtel de ville, M. Laity a reçu les visites officielles de la municipalité de Faverges, des syndics du mandement, et du clergé de l'archiprêtré. Pour tous, il a eu des paroles bienveillantes. Immédiatement après, il est allé, accompagné de M. le curé et de M. Baudé, visiter la fabrique, l'église, les écoles si bien tenues des Frères et des Soeurs.

Dans un banquet organisé à l'hôtel de ville par les soins de M. Baudé, des toasts ont été portés à l'Empereur, à l'Impératrice, au Prince Impérial et à M. Laity.

Vivement touché de l'accueil cordial et sympathique de la ville de Faverges, M. le Sénateur remontait en voiture vers les deux heures, et continuait son voyage. Il était déjà bien loin que l'on entendait encore éclater au milieu de la foule les cris de vive la France ! Vive l'Empereur ! ainsi, vous le voyez, Monsieur le rédacteur, la ville de Faverges n'est pas restée en arrière. C'est à présent surtout que sa devise à une véritable application : Progredior, mais vers la France.

N'oublions pas un détail précieux. Avant de quitter Faverges, M. le Sénateur a remis une somme de 200 fr. pour être distribuée entre les ouvriers de la fabrique.

"In Le Courrier des Alpes du 18 avril 1860."

Voici une autre lettre de Faverges :

Faverges en liesse
Faverges en liesse

Voici une autre lettre de Faverges :

Partager cet article

Repost 0
Published by Pajani Bernard-Marie - dans Savoie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, génalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche